6 mars 2021 Par Montre Skull 0

A. Favre & Fils

Henri-Auguste Favre, représentant de la cinquième génération d'horlogers Favre  Fritz Favre, représentant de la sixième génération d'horlogers FavreHenri-Adrien Favre, représentant de la septième génération d'horlogers FavreHenry-A Favre, représentant de la huitième génération d'horlogers FavreLe récit original, conservé dans les archives de l’Etat de Neuchâtel, établit que le 29 mars 1718, un contrat a été conclu entre Abraham Favre et l’horloger Daniel Gagnebin, selon lequel l’horloger était obligé d’enseigner l’horlogerie à Abraham Favre dans trois ans. Ce document marque le début de l’histoire de l’horlogerie FAVRE. Un autre document officiel, daté de 1737, mentionne son fils, également nommé Abraham, mais déjà en tant qu’horloger.
A partir de la quatrième génération de fondateurs – propriétaires, le nom de l’entreprise devient «Abraham Favre & Fils», et l’inscription sur le cadran «A. Favre & Fils « – un symbole d’origine et de continuité.
La collection Phoenix se compose de deux lignes de modèles: 10.1 et 10.2 (dixième génération: premier et deuxième modèles). Ces modèles sont équipés du calibre Henry et sont disponibles en versions standard et spéciales.
Le calibre principal DB 1334/1 HENRY porte le nom d’Henry A. Favre, horloger de 8e génération, premier industriel à introduire deux barillets dans un mouvement de montre-bracelet. Le mouvement allie une technologie de pointe à un art horloger traditionnel et sublime de la finition et de la décoration: la forme des ponts avec des boîtiers de pomme arrondis, le mouvement de remontage avec un double loquet de la roue à rochet rappelant les dents de loup, une «perle» de réglages vissée , un balancier fixe et un cadran INDEX rappelant le col de cygne. Ce mouvement a un diamètre de 13 et ¾ lignes et son « cœur » bat 28 000 fois par heure: c’est le parfait compromis entre précision et fiabilité.
Les boîtiers des modèles de la collection « The Phoenix » sont conçus dans une forme classique et légère. Cette simplicité naturelle donne à la montre Mouvement de montre A. Favre & Filslook moderne et forme angulaire une sorte d’élégance agressive. Cette conception a été développée en utilisant le principe du nombre d’or (φ), qui est connu depuis l’époque de l’école pythagoricienne; le principe utilisé par les architectes, penseurs, artistes … Le design du bouton de remontage de cette montre est centré sur le volant d’une voiture.
La première chose qui attire l’attention dans la ligne «Phoenix» est l’indication de la «grande» ou, plus précisément, de la «double date». Selon le créateur, il s’agit « d’un système d’affichage » big date « original et breveté, où la différence est d’optimiser le nombre de composants et d’augmenter la fiabilité en réduisant au minimum le nombre de pièces mobiles ».
En fait, il s’agit d’une « date unique », où les nombres fixes de « 0 » à « 9 » sont visibles à travers l’ouverture agrandie, et seul le disque intérieur avec les numéros « 1 », « 2 », « découpe » s’ouvre à la moment droit (30- e et 31e nombre) deux « 3 » parallèles « 0 » et « 1 ». Le mouvement « par 0 » de la flèche rouge, qui affiche les neuf premiers jours du mois et est tracé sur le même disque, est masqué par un obturateur spécial.
En bref, la montre-bracelet «A. Favre & Fils »au poignet est comme une gorgée de vin du plus vieux tonneau de la cave.

Lire :  Montres Concord